Votre panier

REINES D'AFRIQUE

Posté par Gilles DE ATAIDE le
reines d'afrique, femmes noires ayant marquées l'histoire de l'Afrique
ZANERIH est une marque se voulant valorisante pour la femme, d’où le nom de notre première collection « KNENTO » qui signifie femme en Lari, dialecte congolais. 
Pour nous, la femme symbolise l’origine de toutes choses, bien trop souvent la femme n'est pas considérer à sa juste valeur. Nous voulions remettre en lumière les exploits et le courage de certaines d’entre elles à travers ce blog et cette collection, afin de montrer que l’affirmation de ses convictions n’est pas une affaire de genres, mais juste de détermination.
Nous nous engageons à vous rendre plus que belles, nous nous engageons à vous rendre unique. 
 

 

 

Juliana rotich

Née au Kenya, elle fit ses études à l’université aux États-Unis.

Son savoir et ses expériences dans la technologie informatique lui ont permit de créer le boitier BRCK, ce dispositif permet de facilité l'accès à internet dans des zones bénéficiant pas de conditions stables (manque d'électricités etc..) il permet donc de basculer et se connecte automatiquement au réseau le plus proche, même dans des zones pauvres en connexions ou en électricité.

Suite au succès de son boitier électrique elle fonda en 2007 son entreprise qui a pour but de permettre à n’importe quel individu de se connecter à un réseau wifi, 3G ou 4G sans électricité. 

 

 

 Fumilayo kuti

Surnommée aussi la pionnière des droits des femmes, était engagée dans des mouvements anticolonialisme et socialisme, qui ont permis l’indépendance du Nigéria.

Elle a investi en politique.

Elle créa des associations pour aider les femmes analphabètes, les commerçantes défavorisées via des cours du soir et des ateliers. Elle savait que si les femmes voulaient imposer leurs convictions et surtout leurs droits, elles devaient être éduquées et instruites.

Pour imposer son influence en politique elle multiplia les initiatives pour faire plier les autorités, comme la fermeture des marchés, des manifestations ou encore le refus de payer l’impôt des femmes.

 

 

 Miriam Makeba

De son vrai nom Zenzi Makeba est une icône de la musique sud-africaine.

Tout au long de sa carrière, elle mit en lumière les inégalités et les problèmes racial dans son pays. Dans la musique, dans le cinéma mais aussi en politique elle luttait pour l’indépendance africaine, ses droits en tant que femme mais surtout en tant que femme noire.

 

 

 Taytu Beful

 Une impératrice éthiopienne, née dans les années 1851, elle était l’une des femmes les plus influente de son époque, car elle ne laissa aucune influence masculine dictée la manière dont elle devait diriger ses affaires politiques et commerciales.

Son pays devenait de plus en plus convoité par les européens à cause des richesses naturelles et culturels qu’il contenait.  L’impératrice s’opposa aux avances des italiens, se qui entraina une bataille, auquel elle y participa en dirigeant les hommes ainsi que les infirmières pour venir en aide des blessés.

 

 

 

 Ranavalona 3

De son vrai nom Razafindrahety est la reine qui succéda Ranavalona 2. L’histoire de cette reine se distingue par la subtilité de ses décisions politiques et commercial de son pays, elle émit des changements fondamentaux pour faire évoluer les mentalités dans son pays. Son règne commença le 30 juillet 1883.

La tradition malgaches exigeait à cette époque la présence de militaires exclusivement masculine lors d'un couronnement, ce qu'elle changea en imposant la présence de 400 filles et 500 garçons étudiants provenant des meilleures écoles de la capitale.

Elle fit bâtir plus d’écoles pour filles dans le pays afin qu’elles aient plus accès à l’éducation et à l’instruction.

Elle tenta d’éviter la colonisation Européenne en renforçant les relations commerciales et diplomatiques avec les États-Unis et la Grande-Bretagne malheureusement en vain.

 

 

 

 Ellen johnson sirleaf

Est la première femme élue présidente en suffrage universelle au Libéria, elle a su se bâtir une expérience et une crédibilité en béton.

Elle place la lutte contre la corruption et l'indépendance financière de son pays en priorité dans sa politique économique grâce aux contacts qu’elle s’était faites dans la finance.

L’eau potable et l’électricité deviennent accessible pour tous. 

 

 

  Yaa asantewa

Cheffe de guerre des ashanti ou encore surnommée reine mère est une femme guerrière du peuple ashanti, aujourd’hui appelé le Ghana.

Elle est principalement connue pour l’évènement du nom de « Guerre du trône d’or », Ce trône d’or était un symbole très important et sacrée chez les ashanti, le représentant britannique de l’époque demanda à s’assoir dessus afin d’imposer son pouvoir sur le peuple, pour Yaa asantewaa c’était l’affront de trop.

Tandis que les hommes politique essayaient d’obtenir un « arrangement » par des réunions et des discussions,  elle décida de diriger et assister différentes batailles pour défendre ses convictions et l’indépendance son pays.

Son histoire, influence aujourd'hui encore de nombreuses petites filles au Ghana et montre la puissance d'une femme indépendante.

 

 

EN CONCLUSION

 

Tous ces récits ne représente qu'une infimes parties de leurs histoires.
Zanerih, à travers cette collection , ces histoires et les valeurs qui y sont associés, souhaite prendre un positionnement affirmé.
Car notre mission n’est pas juste de valoriser la femme, notre mission est de faire ressortir ce qui a de plus beau en chacune d'entre elles, car la vraie beauté est exprimée par le cœur.

Article suivant


1 commentaire

  • par Ikoma Josephat le

    J’ai beaucoup aimé la façon dont vous valorisez les femmes a travers vos articles que Dieu Vous bénisse

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés
fr